Les meilleurs sites sur le monde de l'environnement pour sa protection et la défense de la nature

Les meilleurs sites sur l'environnement : Top 10

La planète sur laquelle nous vivons, possède de nombreuses richesses mais malheureusement celles-ci ne sont pas illimitées. Ainsi au vu des méfaits de la surindustrialisation, notre planète se meurt et elle a besoin de l’aide de tous pour réussir à contrer ces méfaits. Pour se faire, nous mettons à votre disposition le top 10 des meilleures associations qui œuvrent pour la sauvegarde de l’environnement et la protection des animaux. Vous aussi prenez part à ce combat essentiel.


Les meilleurs livres, DVD, jeux et magazine sur la nature et l'environnement avec Amazon.fr

Amazon.fr

Pour mieux comprendre pourquoi vous vous engagez dans ce combat, venez découvrir une grande gamme de livres traitant de l’environnement, de l’écologie et du monde animal. Vous pourrez également découvrir de nombreux livres de recettes vegans.

http://www.amazon.fr


Site pour la défense et la protection de l'environnement Greenpeace.fr

1. Greenpeace.fr

Greenpeace est une organisation internationale créée en 1971 à Vancouver au Canada. Son but est de protéger et de protéger l’environnement en œuvrant dans le monde entier. Greenpeace n’est sous l’autorité d’aucun état ni gouvernement.

https://www.greenpeace.fr/


Care2.com

2. Care2.com

Care2.com est une communauté en ligne qui offre à ses utilisateurs les clés pour pouvoir vivre en adéquation avec l’environnement et en causant le moins d’impact sur l’écologie. Vous pourrez faire entendre votre voix sur des thèmes importants.

http://www.care2.com/


Sauvonslaforet.org

3. Sauvonslaforet.org

Comme son nom l’indique, Sauvonslaforet.org est une association qui œuvre pour la protection des forêts et plus généralement, pour la protection de l’environnement. Vous pouvez aider cette association en faisant une contribution sur leur site.

https://www.sauvonslaforet.org/


Nrdc.org

4. Nrdc.org

Le « NRDC » ou « Natural Resources Defense Council » (conseil de défense des ressources naturelles) œuvre pour la protection de la faune et la flore. Elle est souvent en première ligne pour défendre les intérêts de notre mère : la Terre.

https://www.nrdc.org/


Seashepherd.org

5. Seashepherd.org

La Sea Shepherd Conservation Society (SSCS) est une association internationale à but non lucratif fondée en 1977 qui œuvre pour la protection des espèces marines et sous-marines. C’est une lutte importante car de nombreuses espèces disparaissent.

http://www.seashepherd.org/


Petafrance.com

6. Petafrance.com

La PETA est l’une des associations de protection animale les plus connues au monde. Elle milite pour de nombreuses causes telles que l’abolition de la fourrure et de l’expérimentation animale, la fermeture des parcs aquatiques, etc.

https://www.petafrance.com/


WWF.fr

7. WWF.fr

La WWF pour World Wide Fund for Nature (fonds mondial pour la Nature) est une organisation internationale et indépendante créée en 1961 qui œuvre principalement pour la protection de la nature dans son ensemble. Son logo est connu (un panda).

http://www.wwf.fr/


Wilderness.org

8. Wilderness.org

Wilderness.org est une association qui a pour but la protection de la nature et la transmission de savoir à ses utilisateurs qui leur permettra de pouvoir sauvegarder et sauver des lieux sauvages. Elle permet de protéger, gérer et restaurer des lieux publics.

http://wilderness.org/


Foe.co.uk

9. Foe.co.uk

Foe.co.uk est un site qui offre un flot continu d’informations sur la biodiversité, les divers régimes alimentaires (vegan, végétarien…) et le réchauffement climatique. Cette association permet de soutenir activement l’environnement.

https://www.foe.co.uk/


Agirpourlenvironnement.org

10. Agirpourlenvironnement.org

Agir pour l’environnement est une association de mobilisation citoyenne créée en 1997 qui œuvre pour la protection de l’environnement. Elle œuvre dans de nombreux domaines tels que les OGM, le climat, le nucléaire, la gestion des déchets, etc.

https://www.agirpourlenvironnement.org/


NATURE ET ENVIRONNEMENT

La protection de l'environnement est une pratique consistant à protéger l'environnement naturel sur les plans individuel, organisationnel ou gouvernemental, au profit de l'environnement, du monde animalier et de l'homme. En raison de la pression de la surconsommation, de la population et de la technologie, l'environnement biophysique est dégradé, parfois de façon permanente. Cela a été reconnu et les gouvernements ont commencé à placer des restrictions sur les activités qui causent la dégradation de l'environnement. Depuis les années 1960, l'activité des mouvements environnementaux a sensibilisé le public et les Etats aux divers problèmes environnementaux. Il n'y a pas d'accord sur l'ampleur de l'impact environnemental de l'activité humaine (même lorsque des malhonnêtetés scientifiques se produisent), de sorte que les mesures de protection ne sont qu'occasionnellement débattues.

Exemple d'une illustration promulguant la protection de l'environnement et de la nature

Accords environnementaux volontaires

Dans les pays industrialisés, les accords volontaires sur l'environnement fournissent souvent une plate-forme pour que les entreprises prennent connaissance des normes réglementaires minimales afin de soutenir ainsi le développement des meilleures pratiques environnementales. Par exemple, en Inde, la fiducie pour l'amélioration de l'environnement (IET) travaille pour la protection de l'environnement et des forêts depuis 1998. Gallo Kumar Jain est le fondateur de la fiducie d'amélioration de l'environnement dans la ville de Sojat un petit village d'État du Rajasthan en Inde. Dans les pays en développement, comme dans toute l'Amérique latine, ces accords sont plus couramment utilisés pour remédier à des niveaux importants de non-conformité à la réglementation obligatoire. Les défis qui existent dans ces accords sont l'établissement des données de base, de cibles, de suivi et de rapports. En raison des difficultés inhérentes à l'évaluation de l'efficacité, leur utilisation est souvent remise en question et, de fait, l'ensemble de l'environnement pourrait bien être affecté en conséquence. Le principal avantage de leur utilisation dans les pays en voie de développement est que leur utilisation contribue à renforcer la capacité de gestion de l'environnement.

Approche écosystémique

Une approche écosystémique de la gestion des ressources et de la protection de l'environnement vise à tenir compte des relations complexes de tout un écosystème dans la prise de décisions plutôt que de simplement répondre à des problèmes et à des défis particuliers. Idéalement, les processus décisionnels dans le cadre d'une telle approche seraient une approche collaborative de la planification et de la prise de décision qui implique un large éventail d'intervenants dans tous les ministères gouvernementaux concernés, ainsi que des représentants de l'industrie, les groupes environnementaux et la communauté. Cette approche favorise idéalement un meilleur échange d'informations, l'élaboration de stratégies de résolution des conflits et une meilleure conservation régionale.

Accords internationaux sur l'environnement

Beaucoup de ressources sont particulièrement vulnérables parce qu'elles sont influencées par les impacts humains dans de nombreux pays. Par conséquent, de nombreuses tentatives sont faites par les pays pour élaborer des accords signés par plusieurs gouvernements afin d'éviter d'endommager ou de gérer les impacts de l'activité humaine sur les ressources naturelles. Cela peut inclure des accords qui influent sur des facteurs tels que le climat, les océans, les rivières et la pollution atmosphérique. Ces accords internationaux relatifs à l'environnement sont parfois des documents juridiquement contraignants qui ont des implications juridiques quand ils ne sont pas suivis. Ces accords ont une longue histoire avec des accords multinationaux mis en place dès 1910 en Europe, en Amérique et en Afrique.

Le rôle des gouvernements pour la protection de l'environnement

La discussion sur la protection de l'environnement se concentre souvent sur le rôle du gouvernement, de la législation et de l'application de la Loi. Toutefois, dans son sens le plus large, la protection de l'environnement peut être considérée comme la responsabilité de toutes les personnes et pas simplement celle du gouvernement. Les décisions qui influent sur l'environnement impliqueront idéalement un large éventail d'intervenants, y compris l'industrie, les groupes autochtones, les groupes environnementaux et les représentants de la communauté. Graduellement, les processus décisionnels environnementaux évoluent pour refléter cette large base d'intervenants et deviennent de plus en plus collaboratifs dans de nombreux pays.

De nombreuses constitutions reconnaissent le droit fondamental à la protection de l'environnement et de nombreux traités internationaux reconnaissent le droit de vivre dans un environnement sain. En outre, de nombreux pays ont des organisations et des organismes voués à la protection de la nature. Il existe des organisations internationales de protection, telles que le programme des Nations Unies pour l'environnement.

Quels moyens pour protéger l’environnement ?

La terre est en train de mourir. Du moins, c’est ce que le monde des experts dit. Mais qu’en est-il exactement et pourquoi est-ce une chose si importante ?

Que se passe-t-il ? Le fait est, que toutes les parties de la terre sont endommagées dans une certaine mesure, et bien que la nature a été responsable de certains de ces problèmes (volcans émettant du carbone dans l’atmosphère, etc.), la destruction de l’environnement est presque entièrement due aux humains. En fait, beaucoup de scientifiques croient que la terre est au milieu de sa 6ème extinction massive, et à la différence des cinq extinctions précédentes, qui étaient probablement causés par l’impact d’un astéroïde, du volcanisme massif ou le changement climatique extrême, celui-ci est causé par les humains.

La surconsommation et la croissance démographique

Dans les années 1990, les scientifiques environnementaux Mathis Wackernagel et William Rees ont estimé que les humains utilisent les ressources de la terre 50 % plus vite qu’elles ne se reconstituent, calculant que la population humaine aura besoin de 2 planètes terre pour soutenir sa population et consommation à l’horizon 2030. Essentiellement, la planète a du mal à soutenir les 7 milliards de personnes qui l’habitent déjà, et une augmentation de la population (couplé avec la consommation ultérieure) auront des conséquences désastreuses sur la planète.

La perte de biodiversité et l’extinction des espèces

Les humains ont détruit de nombreux habitats animales et végétales en raison de la consommation des ressources, l’agriculture et l’industrialisation. La destruction des forêts, la contamination des systèmes marins et la manipulation des terres à des fins agricoles et industrielles a égaré ou éliminées les habitats des animaux. En 2007, Amhed Djoghlaf, chef de la convention des Nations Unies sur la diversité biologique, a déclaré ce qui suit : « Nous faisons en effet l’expérience de la plus grande vague d’extinctions depuis la disparition des dinosaures... Chaque année, entre 18 000 et 55 000 espèces sont éteintes. La cause : les activités humaines. »

Les déchets

Les humains vivant dans les sociétés occidentales sont naturellement gaspilleurs : papiers, déchets alimentaires, vieux appareils électroniques, emballages, métaux, etc. Pratiquement tout est achetable et livré avec un certain type d’emballage qui est jeté. Si ces déchets ne sont pas gérés correctement, ils peuvent émettre des toxines dangereuses dans l’environnement, endommager les habitats des animaux et polluer la terre et l’eau. En outre, il y a les déchets industriels qui sont émis par les usines, les activités minières, l’agriculture, l’extraction de pétrole et d’autres procédés. L’industrie américaine génère près de 8 milliards de tonnes de déchets chaque année, dont la majorité sont des eaux usées. La gestion des déchets humains sera sans doute un sujet de préoccupation dans les années à venir en raison de l’accroissement démographique et la consommation humaine.

Alors, maintenant que nous avons abordé la gravité de la situation, voici ce que vous pouvez faire pour aider ?

Si nous sommes vraiment au milieu d’une extinction massive, que pouvez-vous faire pour cesser cette extinction ou la faire régresser ? Pour vous aider, voici quelques mesures à prendre :

- Marchez ou prenez le vélo. Parfois, il n’est pas nécessaire de prendre une voiture partout où vous allez ; la marche ou le vélo est un excellent moyen de faire de l’exercice et réduire votre empreinte carbone.

- Débranchez les appareils électroniques inutilisés. Même inutilisés, un appareil électronique peut consommer de l’énergie – débrancher les éléments rarement utilisés pour réduire la consommation d’énergie et par conséquent, votre facture d’électricité.

- Utilisez les transports Public ou le covoiturage. Si la marche ou le vélo vous rebute, les transports en commun ou le covoiturage provoquent moins d’impact sur l’environnement.

- Installez un réducteur de pression sur votre pomme de douche. Les pommes de douche à débit faible utilisent moins d’eau, ce qui signifie une facture d’eau moins élevée et moins d’impact sur l’éco système.

- Souscrivez aux factures électroniques. Cela vous fait économiser du temps et vous sauvez des arbres.

- Modifiez le niveau du Thermostat. Abaissez le niveau du thermostat lors de températures froides et augmentez-le de quelques degrés lorsque le temps est plus chaud, peut vous faire économiser de l’argent et réduire l’utilisation de combustibles fossiles.

- Utilisez des sacs à provisions réutilisables. Les sacs en plastique ne sont pas biodégradables, la nature ne peut pas les décomposer et ils finissent souvent par ravager les habitats des animaux ou polluer les cours d’eau. Utilisez plutôt un sac en tissu ou en toile lorsque vous faites vos courses.

- Groupez vos courses. Si vous savez que vous allez avoir plusieurs courses à faire au cours d’un mois, essayez de les faire toutes en même temps. Cela va vous permettre d’économiser de l’argent et d’aider l’environnement.

- Utilisez des ampoules fluorescentes compactes. Les lampes fluorescentes compactes sont plus économes en énergie que les ampoules incandescentes ordinaires. Bien qu’elles soient un peu plus coûteuses, elles consomment 75 % moins d’énergie que les ampoules ordinaires et durent 6 fois plus longtemps.

- Votez. Dans un pays où les citoyens élisent leurs représentants, il est important de choisir des personnes qui ont vos intérêts à cœur. Parce que l’état de l’environnement affecte tout le monde sur terre, il est nécessaire de voter pour des politiciens qui veulent agir pour la protection de la planète.

- Gardez les vieux appareils électroniques. Les E-déchets sont une préoccupation croissante, surtout quand les pays industrialisés envoient des vieux appareils électroniques à des pays plus pauvres.

- Cultivez votre propre nourriture. Avoir votre propre jardin est une excellente façon de manger bio, éviter les aliments génétiquement modifiés et réduire la pollution liée aux équipements et des méthodes d’irrigation non conformes aux normes de l’agriculture.

- Recyclez. Le recyclage est un moyen classique pour aider l’environnement, mais peu de gens savent exactement quels éléments peuvent être recyclés. Verre, Journal, aluminium, contenants en acier, plastique, carton (compost), huile moteur et batteries sont tous des éléments qui peuvent être recyclés dans des installations de recyclage communautaire. Pour savoir quels éléments peuvent être recyclées dans votre collectivité, contactez votre déchetterie.

Vers le Haut